Comment limiter les pertes d’énergie grâce à la cogénération ?

Publié le : 09 novembre 20214 mins de lecture

De plus en plus utilisée en Belgique, la cogénération est une technologie innovante permettant de produire deux types d’énergie (thermique et mécanique) avec un seul combustible. Ayant déjà prouvé son efficacité dans l’industrie et le chauffage de grands bâtiments, cette technique « 2 en 1 » se développe progressivement auprès des particuliers. Dans ce cas, on parle de micro-cogénération. Quoi qu’il en soit, le principal objectif de cette installation est de réduire les pertes énergétiques. Comment ?

Comprendre le fonctionnement d’une centrale thermique classique

Le principe de la cogénération consiste généralement à produire deux formes d’énergie simultanément grâce à l’utilisation d’un combustible unique, qui peut être le gaz naturel ou le biogaz, le fioul ou le bois. Avant tout, il faut savoir que pour fonctionner, une centrale thermique classique exploite la chaleur créée pendant une réaction chimique afin de faire tourner sa turbine. Celle-ci va ensuite actionner l’alternateur, le composant qui produira l’électricité.

Le problème est que la centrale utilise moins de 45 % de l’énergie dégagée par la réaction pour fonctionner. Les 55 % restants sont donc considérés comme des pertes d’énergie. Ainsi, pour récupérer cette chaleur restante en vue de l’exploiter pour d’autres usages, la cogénération a été mise en place.

Quel est le fonctionnement de la cogénération ?

Cette installation utilise l’énergie perdue pour activer son moteur et produire à son tour de l’électricité. Pour minimiser le gaspillage, une autre partie de la chaleur servira à chauffer un circuit d’eau, eau qui sera par la suite destinée au système de chauffage des immeubles publics, individuels ou collectifs. Selon les chiffres, le rendement énergétique de la cogénération représente plus de 80 %, contre seulement 35 % pour une centrale conventionnelle.

Parmi les quelques avantages de la cogénération on peut citer :

. Production d’énergie plus fiable et économique

. Valorisation et récupération des pertes thermiques

. Diminution des émissions polluantes et gaz à effet de serre

. Plus intéressante que les énergies renouvelables, dépendantes du climat

Cogénération : quelle destination ?

L’électricité et la chaleur générées par la cogénération peuvent actuellement servir dans plusieurs secteurs : industrie (chimie, papier, auto…), exploitation agricole et artisanale, lotissement d’immeubles, etc. Dans ce cas, l’électricité produite sera plus fréquemment injectée dans les installations à proximité et consommée sur place. Ceci afin de répondre aux besoins d’électricité du site. La chaleur quant à elle sera utilisée pour alimenter le chauffage ou pour produire de l’eau chaude sanitaire.

Pour un maximum d’efficacité et surtout pour minimiser les pertes calorifiques durant le transport, l’installation des équipements devra se faire au plus près du réseau que la cogénération va alimenter. En effet, le processus doit avoir lieu au sein d’une même installation.

Plan du site